Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo ENSIMLogo ENSIM
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS
Covid-19Covid-19Covid-19

Loredana Bernard

Portrait

Loredana BernardPortrait

Loredana, future ingénieur informaticienne

Elle ne se définit pas comme une geek. « Je n’ai jamais démonté mon ordinateur, ni passé des heures à jouer aux jeux vidéos ! » À 22 ans, Loredana Bernard est en dernière année à l’Ensim au Mans, en spécialité informatique. Cette école d’ingénieurs, elle voulait y entrer depuis son lycée. « Le principe de cette formation m’enthousiasmait car on nous apprend à réfléchir à des solutions dans leur globalité et non pas sur une petite partie d’un projet. »

Portes ouvertes, expérience en classe... Loredana a vite été séduite « par des étudiants ayant l’air intéressants et intéressés ». Pour décrocher l’école de ses rêves, elle entre en prépa intégrée à l’Ensim. Au programme : beaucoup de physique, de maths, les bases de l’informatique... « On nous a appris la méthodologie, à être rigoureux. » Pendant deux ans, Loredana travaille dur. « Nous avions 30 heures de cours par semaine. En dehors, j’étudiais tout autant. »

Business analyst

Ces solides connaissances acquises, la jeune fille entre à l’Ensim, en spécialité informatique. Les bases de la programmation sont revues en première année. Au milieu de la seconde année, Loredana choisit l’option Interaction Système Personnes, ou « comment réaliser une application, une interface ou un logiciel pour qu’il soit utilisable par quelqu’un », décrypte-t-elle. Contrairement à de la pure programmation, Loredana apprécie d’« essayer de penser comme l’utilisateur, prendre de la hauteur ». C’est d’ailleurs son projet de dernière année. « En binôme, nous devons réaliser une interface pour une application mobile : de l’arborescence au codage, en passant par le design... »

Loredana devrait avoir son diplôme en 2019. Avant cela, elle va passer six mois de stage dans une entreprise de services du numérique, à Nantes. Ensuite, elle espère travailler dans la conception en mêlant étude, gestion de projets et communication. « Le développement, c’est ce qui me plaît le moins. Je veux devenir business analyst. » Un métier lui assurant d’être elle-même une interface entre les informaticiens et les autres services. Titre d'ingénieur spécialité informatique

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez