Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo ENSIMLogo ENSIM
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS
Covid-19Covid-19Covid-19

Évènements

L'école

Évènements

24h du code

Compte tenu de la crise sanitaire, la 9ème édition des 24h du code n'a pu se tenir les 28 & 29 novembre 2020.

Une nouvelle édition est programmée en novembre 2021.

 

Cet événement rassemble en moyenne 150 informaticiens pour relever l'un des 4 défis proposés, en 24h.

C'est une compétition par équipe, ouverte aux passionnés, lycéens, étudiants, aux amateurs comme aux professionnels.

 

En 2019, les sujets étaient portés par :

  • ST MicroElectronics
  • Sopra Steria
  • le HAUM
  • La Direction Technologie et Système d'information MMA du groupe Covéa

En tant qu’établissement organisateur, l’ENSIM prend en charge l’inscription de ses étudiants et de son personnel !

L’inscription aux 24h du code se fait ici

Le nombre de places est limité. N’attendez pas pour vous inscrire !

 

AgiLeMans

Probablement pas de journée Agile en 2021. Cependant, pour la 5ème année, l'ENSIM a accueilli la journée AgiLeMans.

L'agilité, c'est quoi ?

L’Agilité est une philosophie visant à remettre l’humain au cœur de l’action par opposition à un suivi aveugle de procédures et de contrats.

Les méthodes Agiles incitent les adoptants à privilégier :

  • Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils
  • Des produits qui fonctionnent plus qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

L'Agilité est pour certains la simple formalisation du bon sens concernant les interactions entre individus ayant une volonté commune.

Cette journée Mancelle s'adresse à tous : novices ou experts, curieux ou praticiens dans le but de partager et d'échanger sur des thématiques agiles telles que le Management Agile, la programmation agile, le Lean IT, Lean Startup, Scrum, Kanban, eXtreme Programming ... ou encore l'enseignement en mode Agile.

Conférences et ateliers se succèderont tout au long de la journée.

 

Quelques photos :

  

  

Cordées de la réussite

Les cordées de la réussite sarthoises s’inscrivent dans un programme national qui regroupe plus de 200 projets en France.

Tout au long de l’année l’ENSIM (École Nationale Supérieure d’Ingénieurs du Mans), établissement tête des Cordées de la réussite Sarthoises, mène différentes actions collectives ou individuelles avec ses étudiants tuteurs et les élèves volontaires des lycées et collèges Sarthois partenaires.

L’accompagnement se réalise sous forme de tutorat, avec des actions variées (comme des visites, des manifestations sportives ainsi que des ateliers ludiques et culturels). Il vise à guider les élèves qui en ont la motivation et les capacités vers des parcours ambitieux. Les tuteurs qui animent les activités sont des étudiants à l’université du Maine.

Les objectifs

  • Promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes face à l’entrée dans l’enseignement supérieur ;

  • Inciter les lycéens et les collégiens à envisager plus systématiquement des études supérieures longues et leur donner plus d’ambition scolaire et professionnelle .

  • Démythifier les formations du supérieur ;

  • Contribuer au développement personnel des élèves : ouverture culturelle, scientifique et technique, travail et goût de l’effort, audace et persévérance, esprit critique et remise en cause ;

  • Impliquer les élèves du secondaire pour sensibiliser et faire adhérer les collégiens au dispositif des Cordées de la réussite Sarthoises.

 

Quelques exemples d’actions

  • Une sortie à Paris (visite des Invalides, du musée Grévin, du Champs de Mars…)
  • Un atelier théâtre (activité avec un professionnel du théâtre)
  • Rencontre avec des professionnels (avocat, médecin …)
  • Visite du campus du Mans

Les ateliers et/ou les sorties favorisent le développement, l’autonomie et la prise d’initiatives et de décisions de l’élève, pour oser se projeter et ainsi construire un projet professionnel ambitieux, au-delà des barrières psychologiques ou financières qu’il s’impose parfois.

IngénieuseMans

Crée en 2011 par la CDEFI (Conférences des Directeurs des Ecoles Françaises d'Ingénieurs) le concours Ingénieuses a permis lors de cette édition 2020 de récompenser les 5 étudiants de 5ème année, à l'initiative du projet "IngénieuseMans" (porteur de projet J.F. TASSIN).

Ce 1er octobre, 8 prix qui ont été remis par les membres du jury durant la cérémonie qui s'est tenue en visioconférence. Trois catégories étaient récompensées : écoles 

d’ingénieur(e)s, élève-ingénieure France et Maghreb et femme ingénieure.

Dans la catégorie école d'ingénieure, le prix de "l'école la plus engagée" dans une association étudiante, a été décerné aux 5 élèves porteurs du projet.

-----------

Investis dans ce projet étudiant depuis deux ans, ces étudiants ont eu à coeur de "comprendre pourquoi la proportion d’étudiantes au sein de l’école est faible (25%) et surtout aider les jeunes filles à se tourner vers l’ingénierie sans crainte".

Plusieurs actions ont été menées, dont une journée d'immersion en 2019, qui aura permis à des lycéennes et lycéens de découvrir l’univers de l’ingénierie et aura mis l'accent sur les inégalités de genre qu'il faut combattre. 

 

Le mot du Directeur :

"Le projet Ingénieusemans a été motivé par le désir de voir augmenter le taux de jeunes filles à l'école. Il a été pris à bras le corps par l'équipe dès son commencement fin janvier 2019, avec l'objectif de préparer une candidature au concours Ingénieuses 2020. Un très beau travail a été réalisé avec le tournage et le montage de témoignages vidéos, d'une exposition virtuelle sur les femmes dans la science et d'une action auprès des lycéens. La candidature au concours était dans la logique de la dynamique de ce projet et suis très heureux que l'équipe ait remporté le prix de l'école la plus engagée au concours. Pour avoir initié ce projet, je peux témoigner de l'investissement des membres de l'équipe et du plaisir que j'ai eu à interagir avec eux. La relève a été prise par une autre groupe projet en janvier 2020 pour la mise en place d'autres évènements, malheureusement contrariés par la crise sanitaire. Il s'agit toutefois d'une action de longue haleine et nous espérons pouvoir aller persuader les élèves au plus près, dès l'école et le collège, que les jeunes filles peuvent également devenir ingénieures."

 

Bravo à ...

Amélie GAILLARD

Pierre GROJO

Claire DORLET

Naïs CARON DELBOSC

Nicolas POINTET

qui se sont investis tout au long de ce projet.

 

 

Retour presse :

Article site Le Mans Université

Newsletter - Le Monde des Grandes écoles et des Universités

Vidéo CDEFI



Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez