Inventer le confort de demain




Semaine de l'Egalité Homme / Femme - Focus sur deux futures ingénieures

Loredana Bernard, future ingénieur informaticienne

Elle ne se définit pas comme une geek. « Je n’ai jamais démonté mon ordinateur, ni passé des heures à jouer aux jeux vidéos ! » À 22 ans, Loredana Bernard est en dernière année à l’Ensim au Mans, en spécialité informatique. Cette école d’ingénieurs, elle voulait y entrer depuis son lycée. « Le principe de cette formation m’enthousiasmait car on nous apprend à réfléchir à des solutions dans leur globalité et non pas sur une petite partie d’un projet. »

Portes ouvertes, expérience en classe... Loredana a vite été séduite « par des étudiants ayant l’air intéressants et intéressés ». Pour décrocher l’école de ses rêves, elle entre en prépa intégrée à l’Ensim. Au programme : beaucoup de physique, de maths, les bases de l’informatique... « On nous a appris la méthodologie, à être rigoureux. » Pendant deux ans, Loredana travaille dur. « Nous avions 30 heures de cours par semaine. En dehors, j’étudiais tout autant. »

Business analyst

Ces solides connaissances acquises, la jeune fille entre à l’Ensim, en spécialité informatique. Les bases de la programmation sont revues en première année. Au milieu de la seconde année, Loredana choisit l’option Interaction Système Personnes, ou « comment réaliser une application, une interface ou un logiciel pour qu’il soit utilisable par quelqu’un », décrypte-t-elle. Contrairement à de la pure programmation, Loredana apprécie d’« essayer de penser comme l’utilisateur, prendre de la hauteur ». C’est d’ailleurs son projet de dernière année. « En binôme, nous devons réaliser une interface pour une application mobile : de l’arborescence au codage, en passant par le design... »

Loredana devrait avoir son diplôme en 2019. Avant cela, elle va passer six mois de stage dans une entreprise de services du numérique, à Nantes. Ensuite, elle espère travailler dans la conception en mêlant étude, gestion de projets et communication. « Le développement, c’est ce qui me plaît le moins. Je veux devenir business analyst. » Un métier lui assurant d’être elle-même une interface entre les informaticiens et les autres services. Titre d'ingénieur spécialité informatique

~~~~~~~~~~~~~

Emilie Giust, une ingénieure informaticienne aux penchants littéraires

Avant d’intégrer l’École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (Ensim), Émilie Giust est passée par plusieurs parcours. « Après mon bac S, j’ai intégré une école d’ingénieurs, l’Insa (Institut national des sciences appliquées), à Toulouse. Mais je me suis rendue compte que je ne voulais plus étudier la physique. Par contre, j’ai découvert que l’informatique me plaisait beaucoup ». Puis, par goût de la littérature et de la philosophie, Émilie Giust s’est engagée dans une classe prépa BL au lycée Alfonse-Daudet de Nîmes, pour suivre le cursus hypokhâgnes et kâgnes. « J’ai ensuite intégré l’Ensim en filière informatique, option interaction, personnes et systèmes, afin de conjuguer des études d’ingénieur informatique et des compétences transversales en langages. Je souhaiterais devenir designer UX (User eXperience) pour créer des interfaces ». Actuellement en 5ème année à l’Ensim, l'étudiante hésite à intégrer le milieu professionnel ou poursuivre en doctorat. Aux étudiants qui souhaiteraient intégrer l’Ensim, la jeune ingénieure souligne « le côté humain et très convivial de l’école ». Titre d'Ingénieur spécialité Informatique